Comment annoncer son divorce à ses enfants

Pour tout divorce la question finit indéniablement par se poser lorsque l’on est parent. Que l’on opte pour un avocat en divorce à Lyon, à Paris ou partout ailleurs. Il est même possible que vous n’ayez pas encore fait les démarches mais que la question vous taraude.

Et c’est bien normal, c’est un moment difficile qu’il va falloir traverser, que ce soit pour vous-même ou pour vos enfants, qui seront nécessairement impactés et affectés sur le plan psychologique. Aussi, existe t-il une bonne manière de faire ? Voici en tout cas quelques points importants sur lesquels vous pouvez vous baser afin de faciliter les choses.

Leur expliquer clairement la situation

Il va tout d’abord falloir que vous soyez clairs dans la situation actuelle mais aussi future. Sans trop donner de détails non plus si certains points ne sont pas encore réglés de votre côté car vous êtes en divergence sur le sujet.

Il est important de mentionner le fait que vous ne vous aimez plus, et que c’est pour cette raison que vous ne souhaitez plus vivre ensemble, que vous ne voulez plus de conflits entre vous et que vous serez mieux séparés.

L’important là dedans est de bien souligner que vous aimez vos enfants et que cela ne changera pas, que ce n’est pas parce que vous ne vous aimez plus que vous ne les aimez plus non plus, bien au contraire. on peut ne plus aimer une personne mais ses enfants on les aime pour la vie.

Ne pas mettre l’enfant en port-à-faux

Parmi les choses à éviter, il s’agira de ne pas faire ressentir à l’enfant (ou aux enfants) qu’il est à la base du problème, ce qui le mettra automatiquement dans une situation de mal-être encore plus grand.

Des divergences d’opinion concernant l’éducation pourraient faire partie de vos soucis par exemple mais il faut prendre le problème dans sa globalité, ce n’est pas à cause de ses enfants qu’on divorce mais bien parce que l’on n’arrive plus à s’entendre, que le couple ne fonctionne plus.

Dans le même ordre d’idée il est aussi important de ne pas dénigrer l’autre parent devant son enfant. En effet, ce dernier a besoin de ses deux modèles parentaux pour son équilibre et en critiquer un ouvertement devant lui nuira à sa propre image.

On peut en vouloir à l’autre pour x ou y raisons mais il faut faire attention à ne pas étaler les défauts de l’autre devant son enfant sous peine de le faire souffrir.

Ne pas en parler trop tôt

Certains se précipitent parfois pour annoncer leur séparation. Or, il est déjà important que les choses soient claires pour vous, afin que vous puissiez retransmettre vos décisions clairement. Certains parlent de divorce avant même que les choses deviennent concrète, que les démarches aient été entreprises.

Le problème étant que parfois on peut revenir en arrière ou faire traîner les choses, ce qui n’aide vraiment pas à faire comprendre à l’enfant la situation clairement. D’autant plus que tout enfant désire souvent que ses parents se remettent ensemble et qu’agir de la sorte pourrait nourrir cet espoir.

Garder un tronc commun

Lorsque vous annoncez les choses, il est important d’avoir un discours commun dans la mesure du possible, annoncer les choses ensemble, en famille, peut aider à clarifier les choses.

On se demande parfois s’il est important de prendre les grands et les plus jeunes à part, or même s’ils ne comprendront peut être pas les choses de la même manière ou du moins pas aussi bien, ils auront eu le même discours, pourront poser des questions que d’autres n’auront pas osé poser ou auxquelles ils n’auront pas pensé etc…

Ce qui ne veut pas dire non plus que vous ne pourrez pas chercher à réexpliquer les choses plus clairement aux plus petits comme par exemple qu’ils auront deux maisons, etc… à l’aide de livres, qui peuvent être très bien illustrés et imagés, construits spécifiquement pour eux. Si cela vous intéresse, vous pouvez voir notre article sur le sujet ici.

Attention à ne pas passer trop de temps ensemble par la suite si vous avez gardé une bonne relation non plus afin de ne pas perturber votre enfant qui pourrait croire que vous vous aimez encore.

Par contre, maintenir un discours commun dans la mesure du possible concernant l’éducation que vous allez apporter à votre enfant est important, si vous n’êtes pas d’accord avec quelque chose qu’applique l’autre parent, il est plus sage d’en parler avec l’autre en amont pour essayer d’avoir une vision commune plutôt que d’inculquer le contraire à cotre enfant.

 

Votre divorce sera nécessairement une épreuve pour votre ou vos enfants, même si certains pourront ne pas le laisser paraître, chacun réagit à sa manière. Il est nécessaire d’en parler, de clarifier les choses, sans demander l’avis de l’enfant concernant l’organisation future sauf si ce n’est pour prendre en considération sa volonté de vivre avec tel ou tel parent.

L’enfant ne doit pas, en effet, prendre des décisions qui ne regardent que les adultes, par contre il a son mot à dire sur l’endroit où il veut vivre préférentiellement, si vous n’optez pas pour une garde alternée avec une semaine chez l’un puis une semaine chez l’autre. Si vous voulez en savoir plus sur ce sujet et avoir plus de billes sur la façon dont vous pouvez vous y prendre, vous pouvez lire cet article qui aborde des questions de psychologie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *