Astuces pour un divorce pas cher

On cherche généralement tous à économiser pour son divorce, tout du moins à diminuer la facture le plus possible. Les enjeux d’une telle séparation sont déjà suffisamment importants sur le plan moral, autant épargner le portefeuille un minima tant que c’est possible…

Voici un nouvel article sur Divorce Malin, votre site d’information dédié au divorce, incluant les astuces qui sont à votre disposition pour mettre en place un divorce pas cher (ou du moins, moins cher que ce qu’il pourrait être).

A savoir que toutes ces astuces ne seront pas applicables selon votre situation personnelle mais qu’une bonne majorité d’entre-elles valent tout de même le coup d’être envisagées.

Divorce pas cher : choisir le divorce à l’amiable

divorce-pas-cherDe la même manière que pour un divorce rapide, il vous faudra choisir le divorce à l’amiable si vous souhaitez un divorce pas cher, ou disons à moindre coût car les honoraires des avocats sont bien réels.

Pour quelles raisons ? Simplement parce que c’est le type de divorce qui demande le moins de temps à mettre en œuvre. Le tarif ainsi annoncé par les avocats est toujours inférieur à un divorce de type conflictuel.

En effet, la procédure est beaucoup plus simple pour eux. En moins d’un mois il est d’ailleurs possible de divorcer aujourd’hui en choisissant un divorce à l’amiable. Ce qui représente pour les avocats un temps d’intervention relativement court sur un dossier client.

Tandis que concernant les divorces de type conflictuel (comme le divorce pour faute par exemple), un avocat doit construire tout un dossier dans le but d’avantager son client, d’obtenir gain de cause. Ce qui forcément demandera beaucoup plus de temps que lorsque les époux sont en accord sur les termes et conséquences de leur divorce.

Comparer les devis d’avocat

L’un des moyens les plus sûrs pour un divorce pas cher est de comparer les devis d’avocats. N’hésitez donc surtout pas à faire une demande de devis auprès de plusieurs avocats. Cela vous permettra de comparer les tarifs, et de faire jouer la concurrence.

Vous pouvez d’ailleurs le faire à partir de ce formulaire en cliquant ici. Ce dernier a été établi par notre partenaire spécialisé dans le juridique, vous permettant de recevoir plusieurs devis à partir d’une seule demande.

Bien qu’ils appartiennent au système juridique, sachez que les tarifs d’avocats peuvent être négociés. En effet, ils établissent eux-même leur grille tarifaire. Certains facturent au nombre d’heures passées, d’autres au forfait. Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, vous pouvez consulter cet article sur les honoraires.

Sachez que le tarif annoncé sera souvent fonction de l’ancienneté mais aussi de la situation géographique de l’avocat en question. En outre, le fait d’être dans un grand cabinet ou indépendant pourra également influencer sur ce prix établi.

Dans tous les cas, vous économiserez non seulement de l’argent, mais aussi du temps, en vous renseignant au préalable pour trouver un avocat à un prix qui vous convient.

Faire une demande d’aide juridictionnelle

financementAutre moyen pour un divorce qui peut être totalement gratuit : l’aide juridictionnelle.

C’est une aide financière qui a été mise en place pour aider des personnes à régler leurs problèmes d’ordre juridique parce qu’elles n’ont pas le financement nécessaire et/ou que la situation est compliquée.

Si vous ne travaillez pas ou ne percevez pas beaucoup de revenus, que vous avez des enfants à charge, etc… vous pouvez peut-être prétendre à cette aide. Elle peut être totale, c’est à dire que l’intégralité de votre divorce sera payé et vous n’aurez aucun frais à débourser de votre poche, ou partielle. Dans le second cas, vous payerez une partie plus ou moins grande mais vous serez tout de même soulagé d’une partie financière.

Vendre sa maison avant d’entamer les démarches

Cela peut paraître banal, mais si vous possédez un bien immobilier en commun, il vaut mieux le vendre avant d’entamer les démarches de divorce. Tout simplement pour la raison suivante : autrement vous serez prélevé d’un montant allant jusqu’à environ 2,5% de la valeur du patrimoine, ce qui peut vite chiffrer.

maison-a-mettre-en-venteC’est, en effet, une taxe que l’on peut se retrouver à payer simplement parce que l’on divorce. Une fois que la vente du bien immobilier est mentionnée dans la convention de divorce, celle-ci est applicable.

D’où l’idée d’un partage à l’amiable sur ce point qui peut-être préférable avant d’entamer les démarches.

Précisons le point suivant : que vous ayez acquis ce bien à part financière égale ou non, le type de mariage que vous avez fait à l’époque jouera sur le partage de la somme.

En effet, pour ceux qui se sont mariés sans contrat de mariage, par exemple, même si l’un a mis plus que l’autre financièrement dans l’achat, vous devez quand même légalement diviser la somme récupérée après la vente du bien par deux.

Changer de régime matrimonial

contrat-de-mariage-a-modifierCertains pourront également opter pour un changement de leur régime matrimonial avant d’envisager de divorcer. En effet, certains régimes sont plus avantageux que d’autres en cas de divorce.

Notamment celui de la séparation des biens, qui veut qu’une fois marié ce que chacun a acquis ne soit pas mis en commun. Dans ce cas, chaque partie récupère les biens qu’ils ont financé eux-mêmes.

De même, si une partie du financement a été plus important pour une personne, le jour de la vente du bien en question, celui qui a mis le plus récupère aussi une plus grosse somme. Par exemple, si pour l’achat de votre maison vous avez mis 70% d’apport financier et l’autre 30%, il ne s’agira pas de faire 50/50 une fois la vente réalisée, sauf si tel est le souhait du couple.

Jouer sur les facilités de paiement

facilites-de-paiementEn outre, sachez également que certains avocats proposent aussi des facilités de paiement en plusieurs fois. Ce qui peut vous permettre d’alléger vos finances, même si le divorce en finalité aura le même coup.

En effet, en étalant le règlement sur plusieurs mois, cela pourra vous aider dans votre situation financière, tout en vous permettant d’entreprendre les démarches pour divorcer.

 

En résumé, pour un divorce à moindre coût, il faut absolument vous diriger vers un divorce à l’amiable, si c’est possible pour vous ou minimiser au maximum les points de désaccords que vous pouvez avoir entre vous, de manière à rendre la procédure moins longue et par extension moins chère.

Ensuite, n’hésitez pas à comparer différents devis d’avocats afin de trouver celui qui vous proposera le meilleur tarif dans votre secteur géographique, ou du moins, du lieu où se déroulera le divorce. Vous pouvez aussi faire une demande d’aide juridictionnelle qui vous permettra peut-être de ne pas payer du tout cette procédure.

N’oubliez pas que vendre votre bien immobilier en amont peut être une bonne idée pour économiser les 2,5% de taxe sur votre patrimoine pour cause de divorce; que vous pouvez aussi tenter de changer de régime matrimonial. Enfin, vous pouvez peut-être au moins miser sur un paiement en plusieurs fois afin d’alléger la somme de vos factures et d’être plus sereins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *