Que choisir : le divorce ou la séparation de corps ?

divorce-ou-separation de corpsParce que la séparation n’est jamais simple, on peut facilement être amené à se poser des questions concernant les choix que l’on doit faire pour notre propre bonheur mais aussi pour celui de la famille.

Rien ne va plus dans votre couple, votre espoir d’une éventuelle réconciliation s’amenuise de jour en jour ? Cela fait peut-être des années que votre couple bat de l’aile ?

Dans tous les cas, vous avez pris la décision de mettre fin à votre couple, mais vous ne savez pas quelle voie choisir ou n’en êtes pas vraiment sûr. Vaut-il mieux divorcer ou opter pour la séparation de corps ? Nous allons faire le point ensemble sur divorcemalin.com concernant ces différentes possibilités qui s’offrent à vous, dont les subtilités ne sont parfois pas toujours claires.

Si l’un de vous deux n’est pas entièrement convaincu par la rupture

Dans le cas où des sentiments sont peut-être encore au rendez-vous, malgré les difficultés mais que vous savez pertinemment que cela ne sert à rien d’essayer d’avancer, mieux vaut se donner le temps supplémentaire de la réflexion. Pour cela, rien de tel que ce que l’on appelle la séparation de corps, qui vous permettra dans le futur de vous remettre ensemble si vous le désirez, sans avoir à passer par la case remariage, puisque légalement vous restez marié.

Dans cette solution, il vous est possible de vivre séparément, donc dans des logements En quoi cette audience pourrait-elle aboutirdifférents, chacun ayant sa vie, mais tout en étant toujours lié par les liens du mariage. Ce qui vous laisse le temps nécessaire pour bien réfléchir, évaluer la situation une fois que vous serez vraiment seul, pour ne pas finir par regretter votre divorce alors que cela sera peut-être trop tard.

En effet, dans bon nombre de couples qui finissent par se séparer, il n’est pas rare qu’au moins l’un des deux regrette son divorce par la suite. Or, c’est tout à fait normal puisqu’ils ou elles ne se sont pas marié(e)s sur un coup de tête (du moins en principe). Ajoutons à cela les enfants et l’on comprend vite pourquoi la situation peut devenir compliquée, d’autant plus que le souhait de ces derniers est souvent de voir leurs parents réunis.

Mais pas de panique, séparation de corps ne veut pas dire pour autant que vous ne pouvez pas divorcer par la suite, bien au contraire. Si vous appréciez votre retour au célibat, que pour rien au monde vous ne retourneriez avec votre ex, vous pouvez toujours envisager de divorcer pour de bon. La procédure est tout à fait permise après 2 ans de séparation de corps.

Si vous souhaitez conserver au maximum les choses comme aujourd’hui

Nous venons de l’évoquer brièvement, dans la mesure où vous ne souhaitez pas changer grand chose, si ce n’est le fait de ne plus vivre avec la personne avec laquelle vous partagez votre quotidien aujourd’hui, alors mieux vaut opter pour la séparation de corps. Vous vivrez donc chacun de votre côté, avec une vie de célibataire (attention toutefois, toute relation hors mariage durant cette période peut-être considérée comme un adultère puisque légalement vous êtes toujours marié).

En outre, sachez également que concernant l’héritage, cela ne change rien vis à vis de votre situation actuelle. Si vous voulez donc que votre ancienne moitié puisse hériter d’une partie de vos biens s’il vous arrivait quelque chose, sans avoir recours à un testament, c’est une bonne solution.

De plus, vous pouvez vouloir pour des raisons x ou y ne pas divulguer le fait que votre couple va mal et vous pouvez trouver que le divorce est une solution trop radicale. Dans ce cas, choisir la séparation de corps sera tout à fait adapté.

Si plus aucune entente ne réside entre vous

Dans le cas où vivre avec l’autre est un calvaire et que vous pensez qu’aucun retour n’est La non-conciliationpossible, que jamais plus vous ne pourrez être amoureux ou amoureuse de votre ex, alors la question ne se pose plus. Mieux vaut divorcer tout de suite, ce qui vous permettra, dès la phase de non conciliation de la procédure, d’avoir un aperçu de votre nouvelle situation, avec une autorisation de résider ailleurs, de reprendre goût à votre liberté.

Attention toutefois, légalement, vous ne serez plus marié qu’à partir du moment où le divorce aura été prononcé. Il vous faudra donc éviter toute nouvelle relation avant cette période, si vous ne voulez pas que votre divorce prenne une tournure de divorce pour faute.

Sachez en outre que le mode de divorce le plus rapide reste le divorce à l’amiable. Il s’agit également de la procédure la moins coûteuse puisque dans ce cas de figure vous pouvez ne faire appel qu’à un seul avocat, ce qui divisera les frais par deux, à condition de bien vous entendre avec votre ex sur ce que vous voulez suite au divorce (pension alimentaire, garde des enfants, partage des biens, etc…).

Si vous n’êtes pas en accord sur ce point, vous devrez forcément choisir un divorce de type conflictuel, qui lui sera bien plus long et plus gourmand en argent puisque vous devrez vous munir de deux avocats, qui auront aussi plus de travail à fournir.

 

A la question que choisir entre le divorce et la séparation de corps, tout dépendra donc de vos objectifs et de vos besoins en terme de réflexion, d’avantages, etc… Si vous aimez votre situation actuelle mais que vous ne voulez juste plus être en couple, du moins pour le moment, opter pour une séparation de corps sera judicieux. Si vous savez que votre couple ne peut plus être sauvé et que vous ne regretterez pas votre séparation, mieux vaut se diriger directement vers le divorce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *