Comment combattre la peur du divorce ?

peur-du-divorceS’engager dans une relation plus sérieusement peut s’avérer parfois difficile de par nos craintes. Même en étant déjà marié, cette crainte du divorce peut s’avérer constante et peut parfois aller jusqu’à nous empêcher de profiter pleinement de notre relation. Dans d’autres cas, il arrive que l’on ne soit plus heureux en couple mais que l’on n’ose pas divorcer.

Vous craignez que votre mari ou votre femme demande le divorce un jour ? Vous n’osez pas vous marier de peur de divorcer ? Ou alors vous souhaitez divorcer mais vous n’osez pas aller jusqu’au bout et prendre cette décision ? Divorce malin vous fournit quelques conseils pour combattre la peur du divorce afin de pourvoir aller de l’avant.

Avant que l’on soit marié

Comme nous venons de l’évoquer, il arrive que l’on redoute le divorce avant même que l’on se soit marié. Et ceci peut s’expliquer de différentes manières. Vu la conjoncture amoureuse actuelle des choses, bon nombre de mariage finiront par ne pas tenir dans le futur. C’est un premier point sur lequel nous pouvons nous baser pour évoquer la crainte du divorce. Ensuite, lorsque l’on a des parents qui ont eux-même divorcé, cela peut pousser à redouter le fait même de se marier. En outre, il se peut aussi que vous ayez tout simplement peur de l’engagement. Les raisons d’une telle crainte sont donc multiples mais alors comment les surpasser ? Arriver à passer outre cette crainte de la séparation ? Pas de panique, pour cela il y a des solutions.

La solution principale que vous pouvez mettre en oeuvre c’est de tout faire pour vous peur-du-divorceprotéger, du moins financièrement. C’est notamment la raison pour laquelle les contrats de mariage ont vu le jour. Ainsi, il se peut que même en étant marié, ce qui vous appartenait avant le mariage et après ce dernier reste à vous en cas de séparation. Tout dépend du contrat que vous choisissez en la matière.

Pour ce faire, il vous faudra bien évidemment vous rendre devant un notaire avant votre mariage. Il vous expliquera les différents contrats de mariage existants et les possibilités qui s’offrent à vous. Ainsi, vous pourrez vous élancer sur la voie du mariage plus sereinement, sans crainte de « la dépouille ». Pour en savoir plus sur le sujet vous pouvez vous rendre sur ce site. Concernant les blessures côté coeur, elles ne seront bien entendu pas comprises dans ce mode de protection, mais cela reste un risque dans toute relation amoureuse que l’on entreprend.

Vous pouvez aussi voir le mariage comme étant un bout de papier que l’on signe, même si cela induira nécessairement des frais en cas de séparation. Vous pourrez toujours opter pour un divorce rapide et à moindre coût en fonction des choix que vous ferrez. Ne pas se marier c’est aussi prendre le risque que l’autre vous quitte car c’est quelque chose d’important à ses yeux, un objectif à atteindre qui ne sera pas comblé si ne vous ne tentez pas l’aventure.

Rester rationnel vous permettra d’identifier les conséquences possibles d’un divorce et la manière dont vous pouvez éviter « d’y laisser trop de plumes ». Cela vous aidera aussi à planifier, à prévoir un système D pour ne plus craindre de divorcer. Se marier est une étape importante dans la vie d’un couple qui vaut la peine d’être vécue au moins une fois. D’ailleurs, il n’est pas exclu que les personnes qui font le choix du divorce retrouvent quelqu’un d’autre par la suite et se remarient.

Pendant le mariage

Si vous ne souhaitez pas le divorce

Il est naturel de craindre le divorce, d’autant plus lorsque l’on est marié. Rien n’est vraiment acquis, et c’est cela qui peut faire naître en nous cette peur légitime. Cela découle directement des sentiments que l’on a pour l’autre, avec qui on a choisi de fonder sa vie. Mais alors, comment combattre la peur du divorce quand on est marié ?

Se rassurer et avoir confiance en soi

couple-marieSi vous êtes marié, c’est que la personne qui partage votre vie vous a choisi, vous et pas une autre personne. C’est que vous possédez des atouts que les autres n’ont pas à ses yeux. Sachez repérer ses atouts et accentuez les au besoin, sans trop en faire non plus. Vous pourrez ainsi vous conforter dans le fait que vous faites le maximum pour que tout se passe bien et se déroule correctement. D’autant plus que si votre mari ou votre femme n’a jamais évoqué la question du divorce, c’est que vous pouvez partir serein(e).

Eviter la jalousie et les comportements abusifs

De manière générale, évitez autant que possible tout ce qui est jalousie à outrance et les comportements abusifs qui en découlent (surveiller le téléphone / suivre son conjoint, etc…). Il faut savoir que c’est une des causes principales d’un divorce. Mieux vaut encore faire appel à un détective privé pour avoir l’esprit tranquille tout en restant discret plutôt que de se montrer trop méfiant(e) et possessif(ve).

Prendre le taureau par les cornes

Dans la mesure où votre mari ou votre femme aurait déjà mis en doute l’importance de votre combattre la peur du divorcemariage, un choix s’impose à vous. Soit vous décidez de continuer l’aventure coûte que coûte, soit vous pensez qu’au fond vous n’êtes pas heureux (se) et que la décision de se séparer serait plus sage. Dans l’optique de reconquérir votre moitié et d’éviter le divorce, vous pouvez consulter cet article si le sujet vous intéresse. Ce dernier vous donnera des billes utiles pour réussir à atteindre votre but qui est de rester en couple.

Si vous n’êtes plus heureux en couple

Si vous ne savez pas où vous en êtes réellement, que vous ne savez pas si vous devez ou non prendre la décision de divorcer, cet article pourrait vous aider. Autrement, si vous savez que vous souhaitez divorcer mais que vous n’osez pas le faire, ces quelques lignes pourront vous aiguiller.

Les raisons de la peur du divorce

Les raisons sont multiples : on peut craindre de trop perdre lors de cette procédure : à savoir au niveau financier, notamment lorsque l’on possède des biens communs, mais aussi au niveau sentimental. Divorcer c’est accepter de se retrouver seul, que les enfants puissent nous en vouloir de notre choix, ect… on peut donc craindre une certaine forme d’abandon, sentir un manque lié aux habitudes que l’on a mises en place, mais aussi une certaine forme d’échec mêlée à de la culpabilité lorsque l’on est à la base de la demande de divorce.

decision-du-divorcePour autant, il est important de ne pas négliger son bonheur personnel, au risque de ne plus être heureux et de tomber dans une dépression. Le divorce peut être une étape très difficile à surmonter au départ mais cela en vaut parfois la chandelle.

Vos enfants par exemple peuvent aussi ressentir les tensions que vous avez dans votre couple s’il y en a et tout à fait se sentir soulager de votre séparation alors que vous pensiez que cela ne serait pas le cas. Vous pouvez trouver de l’aide pour être épaulé(e), notamment auprès de psychologues qui seront à même de vous écouter et de vous faire comprendre certaines choses ou bien même auprès de spécialistes du divorce comme les avocats du domaine qui ont l’habitude de gérer ces séparations maritales.

Le tout est déjà de bien penser son divorce en amont pour anticiper les éventuelles difficultés. Préparer tout ça vous permettra de vous projeter et d’avoir déjà des solutions de prêtes en avance pour contrer les difficultés.

Par exemple, vous pouvez déjà savoir que le divorce le moins coûteux si vous craignez les conséquences financières est le divorce à l’amiable, ce qui sous-entend que vous soyez en accord sur les conséquences du divorce avec votre époux(se) actuel.

De même, si vous pensez que cette séparation risque d’avoir un impact négatif sur vos enfants, il vous faudra nécessairement en parler et mettre en place des choses pour palier au problème. Parfois, on ne sait pas de quelle manière aborder le sujet avec des enfants, petite astuce : il existe des livres spécialisés qui pourront vous y aider, pour leur faire comprendre le pourquoi du comment et ce que cela changera (notamment pour les modes de garde) ou au contraire ne changera pas (l’amour que vous et votre mari ou votre femme portez à vos enfants).

L’alternative au divorce

Dans le cas où vous pensez que vous n’êtes finalement pas un couple heureux, mais que vous ne souhaitez pas divorcer parce que vous craignez les conséquences d’un divorce, sachez que vous pouvez trouver une solution alternative : la séparation de corps. Cette dernière est une procédure assez semblable au divorce à une grosse différence près : vous êtes toujours marié du point de vue de la loi. Ce qui vous permet notamment de prendre le temps nécessaire à la réflexion du divorce, pour savoir si vous voulez qu’il soit réellement effectif en ayant testé au préalable ce que cela pourrait donner ou de vous remettre ensemble par la suite.

 

En conclusion, les peurs du divorce peuvent être valables dans des situations multiples, que ce soit avant même de s’engager maritalement parlant, ou bien lorsque l’on est marié et que l’on souhaite divorcer ou rester marié. Pour combattre la peur du divorce de manière générale, la planification reste le meilleur moyen : cela demande de la réflexion et des recherches pour y parvenir. Ainsi, une personne qui n’est pas encore mariée pourra, par exemple, s’orienter vers le contrat de mariage pour se rassurer.

Une personne qui est déjà mariée pourra mettre des choses en place pour se donner un maximum de chance de le rester, comme éviter la jalousie à outrance. Enfin, une personne qui souhaite divorcer mais n’ose pas le faire devra faire un travail sur ses craintes, en réfléchissant en amont à la mise en place de solutions permettant d’anticiper les difficultés comme se renseigner sur les différents types de divorce, le prise en charge des enfants, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *