Peut-on divorcer en France lorsqu’on est étranger ?

Ce n’est plus à démontrer, divorcer n’est pas une chose facile… Malheureusement, c’est la réalité et pourtant, de très nombreux couples mariés doivent passer par cette étape douloureuse en France et ailleurs aussi. Si les choses sont déjà assez compliquées lorsque les deux époux sont tous les deux français, elles le sont davantage si aucun des deux n’est français ou si seulement un de deux est français. Aujourd’hui, l’équipe de la rédaction de Divorce Malin se penche sur le cas des étrangers mariés à des Français qui veulent en finir avec leur mariage.

Quel est votre cas et quelles sont les possibilités qui s’offrent à vous ?

Lorsque vous aurez pris le temps de bien évaluer votre situation, voici maintenant les cas dans lesquels il est possible que vous vous trouviez ainsi que les possibilités qui s’offrent à vous pour bien agir. Avant tout, d’ores et déjà, sachez que si vous résidez en France, la loi Française en matière de divorce sera appliquée, de manière générale, mais chaque cas est différent.

Quel-divorce-choisir

Cas 1 : Vous êtes de nationalité étrangère, l’autre est de nationalité française et vous résidez en France

Ici, les choses sont assez compliquées, car si c’est la femme qui est française, elle devra se soumettre aux lois du pays de son mari qui n’est pas français, surtout si celui-ci veut compliquer les choses. Dans le cas où le tribunal du pays de ce dernier se déclare incompétent, l’affaire sera jugée en France. En outre, si le mari est français et la femme étrangère alors, le divorce peut être traité en France.

Cas 2 : Vous êtes tous les deux étrangers, mais vous vivez en France

Dans ce cas de figure, si vous avez une carte de résident, alors ce sera la Loi française en matière de divorce qui s’appliquera à vous. Il vous faudra donc déposer votre requête au Tribunal de Grande Instance qui se trouve dans votre lieu de résidence pour faire valoir vos droits. En outre, ici, il est nécessaire et conseillé de faire appel à un avocat commun ou à deux avocats, tout dépend des circonstances.

Cas 3 : Vous êtes tous les deux étrangers, mais seul l’un d’entre vous habite en France

Dans ce genre de situation, la loi française est plutôt claire, si vous avez deux nationalités différentes et si l’autre n’est pas en France alors, la loi du pays de l’autre qui n’est pas en France sera celle à qui il faudra se plier pour divorcer. Cependant, si l’autre qui ne réside pas en France écrit une lettre au Juge de France pour lui dire qu’il est d’accord pour divorcer, alors, le jugement sera rapidement prononcé et sans complications.

Dans tous les cas, il est toujours conseillé de faire appel à un ou même deux avocats pour que l’affaire soit rapidement terminée et pour éviter toutes les sortes de complications. Si possible, choisissez un avocat près de chez vous pour vous faciliter la vie. De même, si vous vous êtes mariés trop vite à Las Végas, sachez que vous pourrez divorcer en France si le mariage a été enregistré en France.

Que se passe-t-il après le divorce ?

Comme vous le savez déjà, le divorce n’est jamais sans conséquence, il s’agit tout de même d’un sérieux tournant dans la vie de deux personnes, et ce, quelle que soit la loi du pays qui le régit. Donc, même si vous pouvez divorcer en France, vous devrez vous attendre aux conséquences de ce divorce.

conséquences-du-divorce

  • Le partage des biens dépend des lois du pays dont les lois régissent le divorce en question,
  • La garde des enfants ainsi que la pension alimentaire et les autres pensions dépendent aussi de la législation du pays dans lequel le divorce a été fait,
  • La nationalité de l’étranger pourrait être remise en cause dans le cas où il s’est servi du mariage pour l’obtenir,
  • La résidence en France pourrait également être remise en cause pour l’étranger suite au divorce en question.

Vous pouvez constater ici que le divorce est une affaire bien compliquée et de ce fait, vous devrez vraiment bien réfléchir à toutes les options si vraiment vous voulez vous y aventurer. En effet, si vous êtes un étranger désirant divorcer en France, il est possible que vous perdiez tout suite au divorce.

Pourquoi divorcer alors ?

Oui, c’est une question plutôt personnelle et chaque personne peut vraiment avoir de bonnes raisons de divorcer. Cependant, il convient de faire le point sur cela avant de poursuivre. Sachez donc qu’on divorce pour de très nombreuses raisons comme la violence conjugale, l’infidélité de l’autre, le manque d’argent, l’évolution de caractères des deux époux qui finit par un manque d’affinités ou encore à cause de la belle famille.

garde altérnée

Bien évidemment, le divorce est une décision sérieuse qui nécessite une mûre réflexion et qui n’est pas toujours la solution. Cependant, pour de très nombreuses personnes, le divorce s’avère salutaire. De ce fait, si vous êtes actuellement de nationalité étrangère et que vous désirez en finir avec un mariage avec une personne de nationalité française, quelle que soit votre décision finale, vous devez savoir qu’il y a une solution pour vous !

Avant tout, prenez le temps de bien peser le pour et le contre quant à votre situation avant d’entamer les étapes du divorce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *