Quand divorcer ?

      Aucun commentaire sur Quand divorcer ?

La question se pose sous différents angles : quand divorcer ? Vaut-il mieux divorcer à une période donnée ? A quel moment de la vie de couple faut-il envisager le divorce ? Y-a-t-il des précautions à prendre notamment concernant les biens que l’on peut avoir ? Ce sont autant de questions sous-jacentes que nous allons développer à travers ce nouvel article sur Divorce Malin.

Quand divorcer : suivant l’âge des enfants

enfant-avec-son-pere

Bien souvent, il n’est pas rare que la tendance soit d’attendre que les enfants grandissent pour enfin penser au divorce et prendre des chemins différents.

Or, ce n’est souvent pas la meilleure solution. En effet, vos enfants vous voient dans votre quotidien et perçoivent les signes d’un couple qui va mal : disputes fréquentes, manques d’affection, oppositions marquées, absence régulière de l’un des conjoints, etc…

L’enfant qui doit grandir dans un tel contexte n’est souvent pas le mieux loti. On pense souvent bien faire en retardant le divorce mais cela peut réellement avoir des répercussions sur sa vie future : de quelle manière il (ou elle) verra le couple ? Cela pourrait le pousser à être plus méfiant, à ne pas vouloir s’engager une fois adulte.

Qui plus est, le bonheur de ses parents est un point important, pour vous mais aussi pour lui. N’hésitez donc pas à prendre les devants si vous savez que vous ne voulez plus rester en couple avec votre époux (ou votre épouse) actuel. Dans le cas où vous auriez des doutes sur le fait de divorcer, nous vous invitons à lire cet article.

A savoir que certains âges sont tout de même plus propices au fait que cela se passe moins bien pour l’enfant, psychologiquement parlant, ou au contraire plus facilement. En particulier autour de 5 ans et aux alentours de 12 ans, comme vous pouvez le voir ici. Dans tous les cas pas de panique, des soutiens peuvent être mis en place pour que tout se passe le mieux possible.

Pendant ou hors vacances ?

cocktail-sur-une-plage-vacances

L’un des choix qui n’est pas forcément facile à entreprendre est la date à laquelle divorcer. Vous savez que vous n’êtes plus satisfaits en couple et que vous voulez mettre fin à votre mariage. Quand faut-il divorcer : existe-t-il une période vraiment plus propice qu’une autre ?

Lorsque l’on observe les tendances, on se rend compte que le nombre de divorces est relativement variable au cours des années. Cependant, les deux grosses périodes qui sont souvent plus propices à cette prise de décision de séparation sont les suivantes : à partir de la mi-Août et début Janvier, après les fêtes de fin d’année.

Il y aura donc plus de demandes durant ces deux périodes. Si vous voulez divorcer plus rapidement, vous pouvez envisager de divorcer à contrario durant les périodes où il y a généralement moins de demandes, soit pendant le mois de Juillet et le mois de Décembre. Notons toutefois qu’avec la réforme du divorce sans juge, si vous optez pour un divorce amiable, votre divorce sera accéléré dans tous les cas. Vous pouvez d’ailleurs faire une demande de devis pour comparer les tarifs d’avocats pour votre divorce à l’aide de ce formulaire.

couple-en-vacances-avec-leur-enfantPourquoi Attend-on généralement la fin des vacances scolaires ? C’est un peu comme se donner une dernière chance de voir si le couple peut redémarrer mais aussi de profiter de sa famille de manière générale et de donner un bon souvenir à ses enfants lorsqu’on en a.

Cela émane donc d’une volonté de bien faire. Or, on finit bien souvent par se rendre compte qu’au final on n’a plus grand chose à se dire et que la meilleure des solution est de se séparer.

La nouvelle année doit commencer par des bonnes résolutions et si l’on en croît la tendance croissante des demandes de divorce à cette période, le divorce en fait partie. Rien de choquant à cela puisque le divorce en lui-même signifie prendre un nouveau départ.

Outre le côté périodique prédéterminé, divorcer pendant les vacances peut permettre de dégager du temps pour son divorce, de mieux s’organiser, de prévoir éventuellement son déménagement qui peut d’ailleurs se faire uniquement sous certaines conditions, etc…

Tandis que si l’on divorce en dehors d’une période scolaire, cela peut entraîner bien des problèmes que l’on doit « traîner sur le lieux de son travail » quand on est actif. En effet, il n’est parfois pas évident d’arriver à faire la coupure entre ce qui se passe à la maison et au travail. Prendre le temps de divorcer durant les vacances peut ainsi permettre d’éviter que cela se répercute sur son quotidien au travail et éviter d’accentuer les choses.

Divorcer quand on ne travaille pas

Une autre préoccupation qui pourrait vous empêcher d’oser divorcer est le fait de ne pas travailler. Or, des aides ont été mises en place et existent justement pour palier à ce problème. Peut-être que vous ne travaillez pas mais vous avez pourtant le droit et la possibilité de tourner la page sur votre couple.

En outre, sachez que même si un divorce coûte cher, vous pouvez très bien avoir le droit à ce qu’on appelle une aide juridique, qui peut vous permettre de divorcer sans frais ou avec frais partiels en fonction de votre situation. Sachez également qu’il existe d’autres solutions pour divorcer sans argent. Il n’est donc pas forcément nécessaire que vous attendiez de reprendre un travail pour oser engager une procédure de divorce.

Quand on a un bien immobilier commun

maison-communeUn autre critère qui peut être la cause d’une hésitation sur le fait de divorcer est le fait d’avoir un bien immobilier commun. Dans ces cas là il est vrai que cela peut corser un peu les choses, mais ce n’est pas insurmontable pour autant.

Vous pourrez décider de vendre votre maison, ou au contraire de la conserver et éventuellement de racheter la partie de l’autre pour ce faire.

Par contre, il est important de mentionner que si vous entamez les démarches de divorce en ayant toujours votre maison commune et que vous décidez de la vendre par la suite, vous serez obligé de payer un impôt en moyenne à la hauteur de 2,5% de la valeur de votre patrimoine, chez le notaire. Il peut donc être intéressant pour vous financièrement de divorcer quand vous aurez déjà vendu la maison, pour échapper à cette taxe.

Divorce avant ou après séparation ?

Vaut-il mieux se séparer et voir après si on divorce ou divorcer une bonne fois pour toute avant de faire maison à part ? Les deux possibilités peuvent être envisagées. Si vous décidez de vous séparer sans divorcer, vous pouvez alors vous diriger vers :

  • la séparation de fait
  • la séparation de corps

Dans le premier cas, vous vous séparez sans faire appel à la justice, ce qui peut engendrer certains problèmes pour la suite comme l’impossibilité de se remarier civilement mais aussi la solidarité qui vous engage concernant les dettes éventuellement contractées par l’autre, etc…

Dans le second cas, les étapes sont les mêmes que pour un divorce mais tout ce qui change c’est que vous restez tout de même marié. Vous pouvez alors décider par la suite de divorcer ou de vous remettre ensemble.

Divorcer purement et simplement vous permet de sécuriser les détails de votre séparation, de vous assurer que l’autre ne soit plus votre héritier si c’est quelque chose que vous souhaitez. Cela vous permet en somme de retrouver une certaine forme de liberté plus rapidement.

 

Ainsi, n’attendez pas que vos enfants soient grands pour divorcer, entamez la procédure au moment le plus propice pour vous. Vous pouvez garder à l’esprit que les périodes les plus creuses au niveau des demandes sont en Juillet et en Décembre, et qu’à contrario les demandes sont les plus fortes à la mi-Août et en Janvier. Divorcer pendant les périodes scolaires peut-être un plus pour vous dégager du temps niveau organisation et passer cette étape plus facilement.

Le fait de ne pas avoir de revenus ne doit pas être un frein pour vous si tel est votre cas, de même si vous avez un bien immobilier commun, des solutions peuvent toujours être mises en place. Enfin, vous pouvez choisir de ne divorcer qu’après une certaine période de séparation pour x ou y raisons, mais il est tout de même conseiller de passer par la justice pour se protéger durant cette période.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *