Quel divorce choisir ?

      Aucun commentaire sur Quel divorce choisir ?

Quel-divorce-choisirRien ne va plus dans votre couple et vous songez de plus en plus à prendre la décision de divorcer ? Ou vous en avez même discuté et êtes venus à la conclusion qu’il valait mieux se séparer ? Seulement voilà, ce n’est pas toujours simple de savoir quel divorce choisir.

En effet, il n’en existe pas qu’un seul type mais il y a bien plusieurs procédures qui se déroulent différemment, même si elles peuvent avoir un tronc commun au départ. Tout va donc dépendre du choix que vous ferez initialement ainsi que de vos objectifs. Vous désirez en savoir plus sur le sujet ? Suivez ce petit guide.

Si vous voulez vite divorcer

Pour divorcer le plus rapidement possible, ce que l’on désire souvent d’ailleurs quand on met fin à son union maritale avec sou époux (ou épouse), il vous faudra vous orienter vers le divorce à l’amiable.

C’est ce que choisissent aujourd’hui la moitié des personnes qui prennent la décision de s’orienter vers un divorce. Et pour cause, cela peut être réglé en quelques mois seulement, à condition que tout soit bien fait.

Ce type de divorce porte aussi le nom de divorce par consentement mutuel. Qui dit vite-divorcer« consentant » dit que les deux parties sont en accord. Voilà donc le principe de cette procédure amiable. Le but est de préparer en amont ce que vous voulez et ce que vous êtes prêts à accepter tous les deux (votre mari ou votre femme et vous), en terme de conséquences liée à votre rupture.

Cela nécessite que vous soyez pleinement en accord, que ce soit pour celui qui aura la garde des enfants ou mettre en place une garde partagée, ou bien pour ce que vous faites de votre maison et autres biens immobiliers éventuels, ainsi que l’apport ou non d’une pension alimentaire, etc… Tout ceci doit être bien réfléchi, avant même d’aller consulter un avocat (ce que celui-ci vous demandera de faire le cas échéant). Si vous voulez en savoir plus pour avoir un divorce rapide, vous pouvez consulter cet article.

Si vous voulez faire des économies

Lorsque l’on divorce, on cherche souvent à minimiser les frais. Les dégâts qu’il peut y avoir sur le plan moral sont déjà suffisamment important, autant limiter la casse au niveau financier si c’est possible. Pour réaliser des économies sur votre budget divorce, la première chose à faire est également de se diriger vers un divorce à l’amiable. Tout simplement parce que vous pouvez divorcer en prenant uniquement un seul avocat pour le couple et non un avocat chacun. Cette spécificité n’est possible que pour ce cas de divorce.

Pour autant, choisir cette procédure n’est pas toujours réalisable parce que vous n’avez peut-être plus une bonne entente, que vous avez du mal à communiquer ou simplement même des difficultés à rester dans la même pièce. Dans ce cas de figure vous n’aurez d’autres choix que de vous diriger vers un divorce conflictuel, où vous allez chercher à obtenir le maximum de choses positives pour vous, avec l’aide de votre avocat.

Dans tous les cas, n’hésitez surtout pas à comparer les devis d’avocats. c’est une façon sûre de faire diminuer les coûts de son divorce que de faire appel à la concurrence (tout comme vous le faites déjà pour d’autres choses). Ce qui ne veut pas dire que l’avocat que vous allez choisir n’a pas d’importance car il y a toujours des professionnels plus performants que d’autres mais à vous de faire votre étude préalable. Un bon avocat est souvent à l’écoute de ses clients, disponible et investi.

Si vous voulez gagner plus

Si vous ne voulez pas juste divorcer histoire de mais tirer profit de votre séparation car vous La pension alimentaireestimez que c’est de votre droit, pas question de choisir le divorce amiable. Dans ce cas de figure il vous faudra vous armer de patience et vous battre pour arriver à obtenir ce que vous voulez (ce qui n’est pas toujours garanti à 100%).

En outre, l’avocat que vous allez choisir est primordial, c’est à lui de trouver les failles et de les exploiter, de défendre avec convictions vos intérêts. Pour en savoir plus sur le rôle que va jouer un avocat durant votre procédure de divorce, vous pouvez consulter cet autre article.

Ainsi, si votre but est d’obtenir un maximum de choses en votre faveur il vous faudra forcément vous diriger vers un divorce de type conflictuel. Dans la plupart des cas il s’agit du divorce par altération définitive du lien conjugal. Il s’agit du deuxième type de divorce le plus choisi. Le principe est assez similaire au divorce par consentement mutuel mais les personnes qui prennent cette voie n’arrivent pas à un compromis pour les conséquences de leur divorce et il est nécessaire que deux avocats interviennent pour les départager.

Si vous voulez qu’on reconnaisse les tors de l’autre

Si votre conjoint a fauté, que vous voulez que l’on vous donne raison, que ce soit parce qu’il vous a trompé avec une tierce personne ou parce qu’il y a eu des violences conjugale ou pour toute autre raison qui peut-être considérée comme une faute aux yeux de la loi, alors vous devrez vous diriger vers un autre type de divorce conflictuel. Il s’agit du divorce pour faute. Dans ce cas, votre avocat doit réussir à prouver qu’il y a eu une faute de commise par l’autre. En outre, le recours à un détective privé peut d’ailleurs être d’une grande aide, mais vous pouvez aussi demander des témoignages écrits de personnes de votre entourage ainsi qu’apporter d’autres types de preuves.

Si cela peut vous apaiser de savoir que l’autre a été puni pour son acte, que vous lui en voulez et que vous souhaitez qu’il le sache alors ce type de procédure est la bonne.

Si vous n’êtes pas sûr de vouloir aller jusqu’au divorce

Si vous ne vous entendez plus très bien mais que le divorce vous fait peur, que vous n’êtes pas sûr de vouloir sauter le pas, que vous avez d’ailleurs peut-être encore des sentiments à l’encontre de la personne qui partage votre vie aujourd’hui ou que vous voulez tout simplement  vous séparer en douceur, vous pouvez prendre la solution alternative au divorce. Peu de personnes en ont conscience mais on peut en effet arriver aux même conséquences qu’un divorce tout en restant marié. Ce qui peut aussi être bénéfique si vous souhaitez par exemple conserver vos choix ultérieurs quand à l’héritage et à la succession, que vous désirez que l’autre en profite quand même, bien que vous ne soyez plus ensemble (ce qui est aussi possible avec un testament d’ailleurs).

C’est ce qu’on appelle la séparation de corps. Techniquement vous êtes encore mariés mais autorisés à ne plus vivre ensemble. Attention toutefois, le principe de fidélité qui fait partie intégrale du mariage est conservé dans ce cas, ce qui diffère vis à vis du divorce. Pour en savoir plus sur ce sujet vous pouvez vous rendre ici.

 

Ainsi, le fait de choisir son divorce est fonction de ce que vous souhaitez. Tout dépend de si vous voulez divorcer rapidement et/ou à moindre frais, espérez en tirer profit ou gain de cause et reconnaissance. Vous pouvez même choisir de ne pas divorcer tout de suite mais de faire un test au préalable avec la séparation de corps. Nous espérons que vous y verrez plus clair sur cette procédure suite à ce guide. N’hésitez pas à laisser des commentaires si jamais vous avez la moindre question.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *