Reconnaître une dépression lors d’un divorce

reconnaitre-une-depression-divorceLe divorce est une étape souvent très difficile dans une vie. Il faut réussir à admettre que l’on s’est trompé, que la personne qui partageait notre vie n’était pas forcément la bonne et que l’on peut être plus heureux tout seul ou avec quelqu’un d’autre qui nous correspondra mieux. Et cela n’arrive pas qu’aux autres malheureusement. En effet, dans notre société actuelle, le taux de divorce est, depuis quelques années, très important. La majorité des couples mariés finissent par se séparer, qu’ils choisissent le divorce ou la séparation de corps. Il n’est parfois pas facile de s’y retrouver lorsque cela nous tombe dessus alors qu’on ne l’avait peut -être pas prévu. Ainsi, comment reconnaître une dépression lors d’un divorce dû à sa séparation ?

Le divorce et ses conséquences

Qui dit divorce dit forcément conséquences au niveau du déroulement de sa vie de manière générale. Tout ne sera pas identique à la période d’avant le divorce, loin de là. Il faut déjà réapprendre à vivre seul, tout du moins en n’étant pas en couple, même si l’on a encore des enfants sous son toit. Or, les habitudes que l’on avait à deux peuvent nous manquer, même si c’était de « mauvaises » habitudes comme le fait de se disputer systématiquement plusieurs fois par jour.

Ensuite, on n’en sort jamais indemne au niveau financier, les factures peuvent se cumuler, rendant les fins de mois difficiles. Il est possible d’avoir perdu la moitié de ses économies car on n’a pas pensé à réaliser un contrat de mariage auprès d’un notaire avant de se marier puisque l’on ne pensait pas divorcer lorsque tout allait encore bien. Du coup, tout ce qui appartient au couple est divisé en deux dans ce cas, ce qui peut parfois poser d’autres soucis et rendre encore plus difficile le déroulement du divorce, faire traîner la procédure, etc…

En plus, cela peut aussi devenir plus compliqué avec les enfants qui peuvent ne pas comprendre et refuser que leurs parents divorcent. En effet, de leur côté le besoin est simple : ils souhaitent passer le plus de temps possible avec leurs deux parents et les voir heureux comme c’était le cas auparavant, sauf que ce n’est plus possible. Certains enfants réagissent d’ailleurs vraiment très mal à la séparation de leurs parents, se mettent à sécher les cours, changent de comportement et deviennent agressifs.

Il en devient alors très compliqué de gérer son divorce. D’autant plus que certaines personnes de notre entourage peuvent finir par de plus nous parler ou ne plus désirer nous voir car ils nous estiment fautifs de ce qui s’est passé ou préfèrent simplement garder contact avec notre conjoint(e).

Toutes ces raisons et bien d’autres encore peuvent nous amener vers la voie de la dépression. Tout le monde peut d’ailleurs en être victime, qu’il s’agisse des personnes directement concernées par ce divorce ou de leurs enfants qui vivent eux aussi les conséquences de cette séparation maritale. Reconnaître une dépression lors d’un divorce n’est pas toujours facile mais des outils peuvent nous y aider.

Reconnaître une dépression lors d’un divorce : les signes

La dépression se traduit de différentes manières en fonction des individus. Pour autant, certainsdépression signes sont révélateurs d’un certain mal-être. En outre, c’est déjà une situation qui va durer dans le temps : plus d’une quinzaine de jours. Pendant tout ce laps de temps, des signes de fatigue constante se font sentir, même si l’on dort bien, voir même plus que l’on en aurait besoin. Les personnes atteintes de dépression ne trouvent généralement plus la force de faire les choses de la même manière qu’avant, le corps est comme ralenti.

De plus, la dépression entraîne un profond sentiment de tristesse qui s’accompagne souvent de pleurs sans réels motifs, l’impression de solitude peut s’ajouter à cela. On peut aussi avoir un ralentissement du côté intellectuel, avoir une perte de l’attention, se dévaloriser. Une personne qui déprime peut aussi montrer un manque d’appétit et des symptômes physiques comme des maux de tête, mais aussi des douleurs dans les articulations, de la tension artérielle, etc…

Tous ces symptômes ne sont pas systématiques, il peut y en avoir que quelques-uns. Par ailleurs, il existe des tests en ligne qui permettent d’avoir une meilleure idée de son état psychique. Pour en savoir plus sur la dépression vous pouvez-vous rendre ici ou encore sur ce site.

Que faire en cas de dépression ?

docteur-dépressionEn cas de déprime il est important d’aller consulter un spécialiste. Dans un premier temps, on peut déjà aller voir son médecin traitant qui constatera cet état de dépression, ou directement aller voir un psychologue si on en ressent le besoin, voire un psychiatre qui lui est habilité à prescrire des médicaments.

Il est important de ne pas rester seul en étant dans cet état et de parler de ses problèmes à quelqu’un afin d’enrayer le processus. Une fois que l’on sait reconnaître la dépression qui peut être liée à un divorce il convient donc de prendre les devants afin de se sentir mieux. Les proches sont un réel soutient dans ce genre de cas, accompagner une personne qui souffre de dépression est important, ne serait-ce qu’en lui prouvant qu’il en est victime et en le convainquant de trouver de l’aide pour aller mieux.

Un divorce peut donc laisser des cicatrices que l’on a dû mal à oublier. Pour autant, il existe des moyens tangibles et réels pour s’armer contre la dépression. Il est important de savoir reconnaître la dépression lors d’un divorce et de la traiter en allant consulter un spécialiste.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *